journée_mondiale_eau_2019

Journee Mondiale de l’eau 2019

Journée Mondiale de l’eau, Les Start Up Innovantes au cœur de la durabilité : le cas de WeCo

Par Bertrand Viala, Président de Battle Tested Consultant

 

La Marche du Siècle du 16 mars 2019 précédée par des manifestations lycéennes lors de la semaine ont permis de mettre en avant de nouveau la question du réchauffement climatique sur le devant de la scène et avec elle, la question de la durabilité. La COP24 qui s’est tenue en 2018 à Katowice en Pologne a permis de souligner l’importance de ce concept pour aborder de façon efficace et rationnelle l’enjeu des ressources de la planète. Les résultats mitigés en termes d’engagements des acteurs économiques et gouvernementaux ont indiqué que sans la mise en place de technologies innovantes et de modèles économiques correspondant, axé en priorité sur le recyclage des ressources naturelles et des déchets, aucune organisation ni aucune société ne sera en mesure d’apporter les changements nécessaires. Les manifestations de la semaine passée sont venues rappeler l’urgence de la question et la prise de conscience mondiale dont elles font l’objet. Le calendrier de la durabilité continue cette semaine avec la célébration le 22 mars prochain de la journée Mondiale l’Eau. Une des conséquences et cause du dérèglement climatique est la répartition inéquitable de ressources naturelles comme l’eau. La journée mondiale de l’eau, organisée par les Nations Unies, à travers le monde est là pour le rappeler.

electrolyse_urineLe thème de cette année est révélateur « ne laisser personne de côté ». A ce titre, l’ONU rappelle que 2,1 milliards de personnes ne disposent pas d’eau potable près de chez elles et que près de 4 milliards de personnes, soit environ les deux tiers de la population mondiale, ont connu de graves pénuries d’eau. La question climatique aggrave le contexte puisque l’ONU rappelle que 700 millions de personnes dans le monde pourraient être déplacées en raison d’une aggravation de la pénurie d’eau d’ici à 2030. L’impact du réchauffement climatique sur les ressources en eau a été démontré par plusieurs études. La raréfaction des ressources n’est pas le seul facteur limitant l’accès de populations à l’eau potable mais également la pollution et le manque d’assainissement des ressources déjà utilisées.

C’est à ce titre que la société WeCo invitera experts et décideurs pour inspecter son système unique de toilettes autonomes à chasse permettant le recyclage sur site des eaux noires, le 22 mars prochain au Kilowatt à Vitry-sur-Seine. En effet, outre la pollution et les consommations issues des usages industriels et agricoles, les systèmes sanitaires impactent négativement la qualité de l’eau accessible aux populations et la quantité d’eau potable nécessaires aux usages sanitaires, surtout dans des environnements où l’infrastructure est déficiente. L’urgence aigue des crises migratoires dont il est attendu qu’elles s’accentuent, ainsi que la constitution dans les pays émergents de mégalopoles en croissance et non équipées en réseaux sanitaires, indiquent que loin d’être un sous-chapitre de la crise climatique et de la durabilité, le manque de ressource en eau en est un des éléments constitutifs. Les Nations Unies rappellent encore que 2,4 milliards de personnes n’ont pas d’accès aux services sanitaires de base, une tendance amenée à s’accroître et qui couvre une grande diversité de situation. C’est pourquoi l’ONU a fixé comme objectif de développement durable à atteindre en 2030, l’accès à l’eau et à l’assainissement (ODD N°6).

cecile_dekeuwer_presidente_wecoCécile Dekeuwer, présidente et fondatrice de WeCo, se rappelle : « C’est un constat que j’ai fait lors de ma vie d’expatriée. Tout a commencé en Corée, où j’ai découvert avec admiration des toilettes high tech japonaises ». Elle rajoute : « par ailleurs mes voyages en Australie et Canada m’ont permis de voir deux situations où la ressource en eau est soit très rare dans le premier cas et abondante dans le deuxième, mais avec des problématiques de gel. Ces deux situations divergentes ont amené ces pays à adopter la même solution pour leurs parcs nationaux, c’est-à-dire des toilettes sèches de grande qualité. C’est là que j’ai compris que l’assainissement écologique était possible et que j’ai cherché à combiner un assainissement durable aux nouvelles technologies ».

C’est à la suite de constat qu’est née la solution présentée par sa société WeCo, et qui a été primée à de nombreuses reprises et lui permis d’acquérir une visibilité internationale très rapidement. Notamment en Chine en 2016 où elle a reçu le prix d’excellence pour son projet de la part de l’agence nationale du tourisme chinois et de la fondation Bill & Melinda Gates, comme le mentionne Cécile Dekeuwer. A cette occasion elle a rencontré California Institute of Technology (Caltech) avec lequel elle développe la technologie de traitement des eaux noires des toilettes par la biologie et l’électrolyse qui sera en démonstration le 22 mars à Vitry sur Seine. « Mes liens avec CALTECH m’ont amené à pouvoir être validée comme experte à l’AFNOR et l’ISO sur les normes liées aux toilettes et à un assainissement plus innovant et durable, résultant sur la norme ISO 30500 sur les sanitaires autonomes et durables… », précise-t-elle non sans fierté.

traitement_urine_electrolyseCette visibilité a été amenée à s’accroître dans le contexte des nombreux débats autour de la question climatique et de la durabilité. Après un passage à la COP24 à Katowice en Pologne en Décembre 2018 (voir la vidéo), WeCo a aussi exposé sa technologie en janvier dernier au Carrefour des gestions locales de l’eau (CGLE) à Rennes : voir la vidéo de Cécile Dekeuwer grâce à l’agence Monreseaudeau.fr . Afin de faire connaître cette Cleantech, Cécile Dekeuwer a été récemment invitée sur le plateau de la chaîne BFM pour intervenir sur le plateau de l’émission Green Reflex traitant des solutions innovantes, écologiques et durables.

toilettes écologiques

Le public invité le 22 mars à Vitry pour la journée mondiale de l’eau aura donc à son tour l’opportunité de voir et tester un concept qui apporte une solution à l’une des grandes urgences de la planète.